Les fêtes de Noël approchent, et je peux me souvenir en tant qu'aidant, de la peur et la tristesse que j'éprouvais à l'idée de rester seul avec mon père...


Comment vivez-vous Noël en tant qu’aidant ?

Les fêtes de Noël approchent, et je peux me souvenir en tant qu’aidant, de la peur et la tristesse que j’éprouvais à l’idée de rester seul avec mon père.

Les deux dernières années mon père était vraiment trés dépendant, ne pouvant plus parler, et quasiment paralisé. Aussi il provoquait chez les personnes non habituées peur et répulsion.

Comment arriver à lui faire passer un Noël à peu prés normal ?

Je m’étais organisé pour passer la première partie de la soirée du réveillon avec lui et son auxiliaire de vie jusqu’à 22h00 pour ensuite rejoindre ma famille. Je lui avais acheté des plats faciles à manger et en même temps festifs. Nous avions passé des chants de Noël.

Mais les petits enfants n’était pas là et l’appartement semblait bien triste.

Si j’avais passé l’intégralité de la soirée avec mon père mon moral en aurait clairement pris un coups.
Le fait de revenir dans ma famille (même avec un sentiment de culpabilité) m’avait fait le plus grand bien ne serait-ce que pour retrouver la joie des enfants.

Mon père ne pouvait être transporté facilement, aussi il était plus sage au stade de sa maladie qu’il reste chez lui: mais que c’était dur de se dire que Noël ne serait plus pareil !

Alors j’espère que les aidants qui liront ce message prendront conscience qu’il est important et primordial de se préserver à l’occasion des fêtes, et d’avoir la possibilité de passer un moment pour eux, dans la gaieté et la bonne humeur, car aider n’est pas toujours une tâche heureuse surtout en fin d’année.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *