Ecouter activement est difficile, cela va à l’encontre de nos habitudes, ça implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre.

L'écoute active

L’écoute active ou encore écoute bienveillante est une technique d’écoute développée par le psychologue Carl Rogers pour servir la relation d’aide.

Ecouter activement est difficile, cela va à l’encontre de nos habitudes, et implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre.

Cette technique est relativement complexe.

voici quelques indications qui vous permettront de la mettre en pratique.

Mettre en pratique l’écoute active :

Pour commencer, il est important de comprendre ce qu’est et n’est pas l’écoute.

Ecouter n’est pas avoir une conversation.
La conversation est un échange d’informations ou de point de vue. Elle est importante dans votre rôle d’aidant, elle vous permet d’apporter des nouvelles de l’extérieur. C’est un échange entre deux personnes mais ce n’est pas de l’écoute.

L’écoute c’est être attentif à ce que dit l’autre.

Pour pratiquer l’écoute active, vous devez :

– Cesser toute activité. Adopter une attitude physique de disponibilité (ayez le visage ouvert, évitez les bras croisés, le regard fuyant …).
– Laisser la personne s’exprimer sans l’interrompre (« faire dire plutôt que dire »).
– Poser des questions ouvertes (les questions ouvertes sont des questions qui appellent des réponses plus amples qu’un simple « oui » ou « non ».)
– Donner des signes visuels et verbaux d’intérêt (hochements de tête, regard franc, assentiment …).
– Reformuler les propos de la personne avec ses propres termes (cela permet de montrer que vous êtes attentif et que vous avez bien compris).
– Reformuler  avec vos propres mots les propos de la personne (cela permet de mettre en valeur les propos de la personne, de lui renvoyer le sens de ce qu’elle a dit)
– Témoigner de l’empathie (pour cela vous devez prendre le temps de comprendre les raisonnements de la personne, sa logique afin de comprendre ses sentiments, ce qu’elle éprouve).
– Rester neutre et bienveillant.

Enregistrer

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de relever votre site sur l'hebdomadaire FEMINA et je cherche des réponses à ma question au sujet de Maman qui est en maison de retraite, après avoir lu avec attention votre article sur " l'écoute active" :
    Maman semble encore comprendre ce qu'on lui dit mais NOUS nous ne comprenons plus son "charabia" et elle a tant de choses à nous dire, attendant parfois une réponse quand elle ponctue sa phrase d'un "Hein ?"
    Pouvez-vous m'éclairer un peu sur notre attitude ou paroles à avoir pour lui apporter un peu de bien-être, ???c'est tellement frustrant pour elle et épuisant pour nous.
    GRAND MERCI à l'avance. Sincères salutations.
    Myrtille

  2. Bonjour Myrtille

    vos remarques sont très intéressantes et soulignent des difficultés de communication que nous rencontrons avec certaines personnes âgées.

    Je voudrais d'abord vous dire bravo pour l'attention que vous portez à votre maman et la relation avec elle. Quoi qu'il en soit, elle doit le sentir même si vous ne répondez pas strictement à ses questions.

    En lisant votre commentaire, je ne sais pas si votre maman n'est pas compréhensible du fait de difficultés articulatoires ou du fait d'un manque de cohérence dans ses propos.

    Voici plusieurs pistes :
    - Dans la communication, il y a plusieurs dimensions dont les 2 suivantes :
    * apporter du contenu, des informations ...... ce qui semble difficile à recevoir de la part de votre maman et vous parlez de charabia .... on s'interroge : que veut nous dire l'autre ? est ce grave si je ne comprends pas tout ? etc

    * l'autre fonction de la communication est de maintenir un lien affectif avec l'interlocuteur. Dans la situation que vous évoquez, cela est très présent entre vous et c'est essentiel.

    - Votre maman est en maison de retraite et donc entourée de professionnels. Peut être pourriez vous demander s'il y a une orthophoniste qui pourrait venir vous aider à meiux comprendre comment s'exprime votre maman et comment vous pouvez vous y adapter réciproquement. Dans certaines maisons de retraite, une infirmière ou autre professionnel peut vous accompagner dans ces questionnements.

    J'insisterai aussi sur le fait de rester vous même. Vous pourriez dire à votre maman que vous ne comprenez pas tout, que cela vous attriste, que c'est difficile pour vous, ou que vous ne pouvez pas toujours chercher à comprendre ....... Vous seriez sans doute soulagée vous même, d'avoir pu lui dire cela.
    Vous pouvez également lui dire que vous voyez bien qu'elle veut vous raconter des choses mais que vous ne les comprenez pas. Vous pouvez l'impliquer en lui demandant de vous donner des mots clés, des indices, mieux articuler, répéter .....

    Quoi qu'il en soit, il n'y a pas une réponse unique. Faites vous confiance, n'hésitez pas à solliciter les professionnels de la maison de retraite. Vous êtes très présente avec elle, et ce que vous faites avec elle est bien. Bon suite à vous, Myrtille.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *