dreamstime_14690706-300x200

Tôt ou tard, vous serez amené à faire appel à des professionnels du maintien à domicile. (qui sont ces professionnels qui vous aident à prendre soin de vos proches?)

L’apparition de nombreux intervenants au domicile du proche aidé, peut être vécue par celui-ci comme une véritable intrusion, aussi faites bien attention à organiser le planning des visites à des heures qui perturberons ou dérangerons le moins possible ses habitudes.

Veillez à ce que leurs interventions ne se chevauchent pas de manière à ce que chacun puisse travailler sans gêner l’autre.
Prenez le temps d’écouter chacun d’entre eux, et d’échanger; ils vous apprendront beaucoup, et vous leur apporterez votre connaissance des habitudes de la personne aidée, ainsi que vos observations.

Faites leur confiance, ce sont des professionnels, profitez de leur présence pour prendre soin de vous, pour vous relaxer.

Acceptez la façon de travailler de chacun, peu importe que les vêtements ne soient pas pliés de la même façon ou que le revers du draps soit de dix centimètres au lieu de vingt.

L’important est que la personne aidée se sente bien et que vous puissiez prendre un peu de répis.

3 Commentaires

  1. responsable d'un service d'aide à la personne, je conseille et préconise quasi quotidiennement les mêmes choses. Les aidants doivent pouvoir avoir leurs bouffées d'air sans culpabiliser.
    chacun d'entre eux effectue ce qu'il est en capacité d'assumer, c'est un moyen de se préserver et de préserver son parent
    En s'épuisant, l'aidant peut malheureusement devenir maltraitant,en ne 'en rendant pas compte. L'important comme vous le dites, est la personne aidée, il faut parfois mettre de l'eau dans son vin et se dire que si notre parent est heureux avec l'affection, les soins quotidiens qui lui sont apportés, la poussière peut attendre....

  2. l'aidant devient très rarement maltraitant; c'est plutôt de la part de certaine famille que vient la "négligeance": vouloir faire aller vite, et oublier que nous avons un être humain a aider et non un objet qu'il faut vite mettre de côté. situation trop vécue .

  3. Pendant 9 ans , j'ai eu ma petite Maman handicapée Chez moi ,( après ma retraite anticipée de l'hôpital ou j'ai travaillé pd 32 ans ) elle studio au R de C, et moi au 1er , au bout de 6ans , elle est devenue complètement grabataire , ds son lit ,allongée sur le dos , sans pouvoir bouger , puis est arrivé , le matériel à oxygène ... ! Jamais une plainte , tjrs sa tete , son humour , son sourire ,aucune agressivité , ns avons passé de fabuleux moments de bonheur , très complices . Mais pour ce qui est des intervenants ns avons souffert , impossible que les différents corps de services et de soins ne se coordonnent ,chaque personnel , que ce soit kiné , aide-soignantes ( d'un S.I.D.A.D)... , chacun déclarant qu'il travaillait et que l'autre devait attendre ! Meme le médecin . Nous avons vécu l'enfer et croyez-moi ns faisions tout pr faciliter les sérvices étant du monde médical , je partageais le peu de considération que leurs portent certaines personnes .J'aurai bp de témoignages à apporter . Le 29 Janvier 2011 , je me retrouve pour 2 longs mois et 10 jours allongée avec une hernie discale , qui me paralyse... et ma petite Maman , obligée de partir en urgence en maison de retraite , sans que je ne puisse la préparer , lui préparer ses affaires . Le déchirement de ma vie , 4mois1/2 après ma petite Maman nous quittait ! Elle venait d'avoir 90 ans .
    Mais tout cela pour dire que ds la pratique , les intervenants ne sont pas facile à gérer , les aidants n'ont plus de vie , bien souvent à cause de leur manque d'organisation ou hélas,leur diléttante (des intervenants)
    Je regrette de ne pas avoir connu votre site avant , merci pour les aidants , dites-leurs que je suis de tout coeur avec eux , et que ce qu'ils font auprès des leurs , personne ne peut le faire avec autant d'Amour auprès des leurs , c'est bp de bonheur et d 'épuisement , mais cela en vaut la peine .
    Courage à TOUS ,
    Cordialement
    Catherine Périn .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *