dreamstime_xs_9967789

C’est le temps des vacances …..
Vous ne vous en étiez qu’à peine rendu compte tellement les jours s’enchaînent les uns derrière les autres ….
Pris dans une succession qui laisse peu de temps pour oser penser à autre chose.

Tout à coup, vous réalisez : l’infirmière qui vient tous les jours faire la toilette de votre cher aidé vous informe sur le pas de la porte : « les 2 semaines prochaines, je ne serai pas là …. Je serai en VACANCES ».

Ce mot terrible que vous aviez oublié de votre vocabulaire surgit : il ne signifie pas rêve, mer, montagne, voyages, rencontres comme il l’a souvent été. Il a aujourd’hui changé de signification.

De rêve, ciel bleu et détente, il se transforme en incertitude « qui viendra faire la toilette ? Y aura-t-il quelqu’un tout de suite ? Qui assurera le repas ? Votre aidé s’y fera-t-il ? » Et en quelques mots, cette affreuse spirale de l’incertitude qui vous avait quittée vient rompre l’équilibre que vous croyiez avoir trouvé ! D’autres aussi vont-ils m’abandonner ? Moi qui ne pensait même plus à prendre des vacances !

Alors, stop ! Pas de drame.

Et si la spirale infernale se transformait en spirale vertueuse.
Et si vous profitiez de ce changement aussi pour vous. Vous avez toujours su vous adapter, vous n’êtes plus à une adaptation près. Vous aviez oublié les vacances des uns et des autres. Votre organisation de ministre ne va pas s’écrouler pour autant. L’infirmière a une remplaçante : passé l’effet surprise, tout va bien se passer.

Et si vous profitiez de ces changements pour vous octroyer aussi des changements ?

Les vacances ….. Étymologiquement : repos, vide, cessation d’activité …..
Pour changer, se ressourcer …. Modifier son espace et son temps, faire des rencontres

Vous aviez oublié les vacances, celles des autres, les vôtres aussi également.
Et si vous profitiez de ces changements pour vous en octroyer aussi, pour vous. Pour déplacer des choses …. Changer de rythme, de relations…..

Le déplacement pourrait commencer chez vous ……..chez vous, à votre domicile.
Vous offrir un changement de cadre, qui changera le quotidien. Bouge des meubles, jeter quelques affaires, ressortir un tableau oublié et le mettre en valeur.
Bref, organiser une maison de vacances, c’est-à-dire une autre maison.

J’enlève le fauteuil de Tante Gudule et le change de pièce.
Sur l’étagère pleine de bibelots, j’en choisis quelques uns. Ce sont eux qui m’accompagneront pendant les vacances. Les autres ? Je les mets soigneusement au fond du placard. J’ai bien dit : « vacances » : faire du vide pour se changer soi.

Et si, en plus, avec mon aidé, nous changions de rythme ? En profitant des changements d’horaires de l’infirmière remplaçante ?

Alors ! C’est parti ! Prenez une vacance d’une semaine chez vous !

Posez les dates. Organisez vous avant pour qu’il n’y ait rien à prévoir pendant « VOTRE SEMAINE DE VACANCES ». Triez soigneusement les tâches que vous ne pouvez pas laisser et celles qui attendront votre retour de vacances …. Soyez indulgent avec vous-même. Pendant les vacances, arrêtez la pression ….. Il y a sans doute plus de choses que vous pouvez vous abstenir de faire que vous ne le pensez. Rangez soigneusement les papiers administratifs, les corvées que vous pouvez laisser …. Et arrangez vous pour qu’ils ne soient pas visibles ! Gardez cette consigne en tête : vous ne les regarderez que dans une semaine !

Avec votre aidé, vous aurez préparé ensemble si possible votre semaine de vacances. Si la préparer ensemble n’est pas réellement possible, vous lui expliquerez néanmoins ce qu’il se passe. Vous ne partez pas mais vous changez d’organisation …. pour faire une semaine de vacances, vacuité qui permet à l’imprévu de surgir.

L’esprit allégé, voilà le moment de passer au rêve en vous demandant ce que vous allez faire avec votre aidé, pour le plaisir. Rien que pour le plaisir.

Est-ce regarder ensemble de vieilles photos ? Ressortir des albums ?
Lire un livre qui vous fait plaisir ? Où que vous découvrez ? Après un long choix, des hésitations et discussions avec votre aidé !
Est-ce regarder la lune en ayant un peu déplacé le lit pour qu’il soit plus proche de la fenêtre ?
Est-ce passer du temps en cuisine pour essayer une nouvelle recette, de nouvelles odeurs, senteurs ou épices ?
Est-ce tenter une sortie au square ? En prenant son temps ? Ou même aller plus loin que le square ?
Est ce inviter un voisin à boire un thé ? Celui que nous croisons dans l’escalier et qui a l’air sympathique …
Est ce choisir un joli bouquet de fleurs ?

Bref, n’hésitez pas …. Lâchez vous sur les idées. Inventez ! Imaginez ! Laisser vous aller !
Et même si vous preniez quelques photos ? Normal vous êtes en VACANCES !

Et si aucune de ces idées ne vous convient ….. Quelles sont les vôtres ? Il vous faudra peut être cette semaine de « vacances » de vacuité pour retrouver le goût de ce que vous aimeriez mettre dans ce temps libre ? Alors octroyez le vous ? Il est nécessaire ! Et même vital !

Bonnes vacances à vous !

Lucie CHAPLAIN

2 Commentaires

  1. Très bonne idée sauf pour ceux des aidés qui ont une absolue nécessité de maintenir les repères, sans changement , à moins de les précipiter dans l'aggravation de leur maladie.
    Bien cordialement

  2. Dans l'idéal, l'idée est effectivement bonne de pouvoir organiser des vacances à la maison. Ceci étant dit dans des cas de très grande dépendance, avec toutes les contraintes et les très grandes complications engendrées l'aidant n'a plus la tête, ni le temps pour en plus de la charge de travail quotidienne, réaliser une "animation vacances" à la maison. L'idée est bonne mais ne peux pas être mise en place par tous !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *