Cécile Huguenin témoigne sur la maladie d'Alzheimer de son mari : de la perte des mots à l'oubli des souvenirs les plus intimes, comment appréhender une telle maladie avec celui que l'on aime ?


Cécile Huguenin témoigne sur l’apprentissage de la vie avec son mari, poête, de plus en plus malade.

Elle témoigne pour l’émission de télévision Sept à Huit, sur le travail de deuil qu’elle a été obligée de faire face à la maladie de son époux, et nous livre avec des mots simples tout l’amour qu’elle conserve intact pour cet homme, dont les derniers mots furent “mon amour”.

Enregistrer

Un commentaire

  1. Dianostiquée en fin 2010, j'en suis aux premiers prémices (perte des clefs, ne pas savoir le jour ni la date si ce n'est pas la répétition journalière, pas de suite dans les idées, d'où une surveillance constante mais légère car il n'accepte pas sa maladie et m'accuse presque d'exagérer) j'ai parfois des angoisses pour savoir comment appréhender jour après jour cette maladie, je dors mal car je ne suis pas tranquille ; nous avons signé moi et ma fille un pour qu'il aille dans une clinique spécialisée Alzheimer(Clinique Sophia à 34 CASTELNAU lE lEZ) 2 jours par semaine pour faire des excercisses qu'il se refuse à faire à la maison.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *