Pouvoir parler de ce que l’on vit, pouvoir prendre un tant soit peu de recul, est l’une des façons de pouvoir vivre et supporter une situation douloureuse ...

dreamstime_1513317

Nous entendons de plus en plus souvent ce mot d’aidant. Il est vrai que leur rôle est de plus en plus important dans une société où la durée de la vie augmente et où les besoins d’aide aux personnes en perte d’autonomie augmentent en proportion. Mais qui prend soin des aidants familiaux ?

Les besoins des aidants familiaux

A la différence des aidants professionnels qui ont des moments de rencontre avec leurs collègues, avec l’encadrement de l’organisme pour lequel ils travaillent, les membres d’une famille n’ont personne à qui parler, personne qui puisse leur dire comment ne pas s’épuiser, comment faire pour ne pas aggraver une situation, etc. Les aidants familiaux ont donc besoin d’être beaucoup soutenus, de parler, de prendre un peu de distance avec ce qu’ils vivent. Ils ont aussi un grand besoin de trouver auprès d’eux des professionnels compétents en qui ils peuvent avoir confiance.

L’aide aux aidants

Elle est très diverse. De nombreuses associations ont mis en place des groupes de parole pour les proches de personnes fréquentant un établissement sanitaire ou médico-social ou par des services sociaux ou associatifs. Ces groupes de parole sont parfois centrés sur une pathologie particulière. Ils visent une petite partie seulement de la population des aidants familiaux et restent dans un cadre « thérapeutique » par la forte connotation soit d’une pathologie particulière soit d’une démarche de suivi psychologique. Ces dispositifs permettent d’échanger et d’obtenir des informations, ce qui semble très utile pour sortir de l’isolement. Ce sont par exemple France Alzheimer ou France Parkinson. Ce sont aussi l’Association des Paralysés de France ou l’Association Française contre les Myopathies.

Le groupe d’accompagnement des Aidants familiaux de l’Ecole des parents

L’originalité de ces rencontres est dans l’ouverture à toutes les dépendances. Les difficultés de vie d’un aidant engagé dans une relation d’aide avec l’un de ses proches sont analogues quelles que soient les causes de dépendance de la personne aidée. Il y a des caractéristiques qui sont les mêmes pour tous les aidants, qu’on s’occupe d’un enfant handicapé, d’un parent atteint de la maladie d’Alzheimer, de quelqu’un qui a une maladie grave invalidante. Le fondement même de la situation est toujours identique.

Pouvoir parler de ce que l’on vit, pouvoir prendre un tant soit peu de recul, est l’une des façons de pouvoir vivre et supporter une situation douloureuse, parfois très contraignante, en évitant l’épuisement, en évitant la négligence, en évitant la maltraitance à l’égard des personnes dépendantes.

La réunion du groupe « Accompagner les aidants familiaux » a lieu au Café de l’Ecole des Parents, 162 bd Voltaire à Paris 11e, chaque premier samedi du mois.
Ces rencontres sont organisées en partenariat par l’Ecole des parents, l’ARS et l’Association Amicalement vôtre.
Les dates et les thèmes des réunions sont affichés sur la vitrine du Café et sont consultables sur internet.

Toutes les personnes intéressées y sont les bienvenues, qu’elles soient aidant professionnel, aidant familial ou autre.

Sujet écrit par Michèle Guimelchain-Bonnet, psychologue clinicienne, fondatrice du café des aidants

4 Commentaires

  1. Merci de nous informer de cette initiative qui doit beaucoup apporter aux aidants qui y assistent.
    Est-ce le seul café des aidants sur la France ? Si oui, n'hésitez pas à nous informer lorsque d'autres café des aidants verront le jour.

  2. Bonjour,
    Dans l'aide aux aidants, vous ne citez pas les forums d'aidants mis en place par certains
    assureurs ou banques.
    Les aidantes sont souvent vues par les professionnels comme "fragilisées" , elles peuvent l'être et doivent donc être aidées mais elles ont des ressources et des savoirs faire de terrain.
    Le partage des vécus, le soutien moral ,
    et la chaleur humaine qui se dégage de ces forums me semblent être une aide précieuse
    et au vu des différents messages semblent bien répondre à un besoin.
    Ne pensez-vous pas que les aidants peuvent
    aussi s'entraider ?
    Les forums sont aussi des lieux où un certain nombre " d'étudiantes" viennent aux renseignements pour leur mèmoire, voilà bien à mon sens , une approche un peu différente
    des approches traditionnelles de la relation
    "aidants et professionnels" qui est de mon pint de vue très positive.

    • Bien sur que si nous faisons une large place aux forums d' aidants sur Aidant attitude. Nous commentons tous les mois un fil de discussion choisi sur le forum Aidautonomie, avec l'aide d'une psychologue. Allez lire la rubrique "entre aidants".

  3. Bonjour,
    Aidante de notre mère handicapée suite à un AVC , je souhaite vous faire part d'un outil simple mais efficace permettant aux aidants de suivre les interventions quotidiennes chez leurs parents bénéficiaires.
    Ca permet de défendre vos parents contre les abus, et de créer un lien social régulier avec vos parents et leurs intervenants.
    Il suffit de de demander aux intervenants de pointer et vous avez la trace de leurs interventions, à tout moment, sur www.YouTime.fr . Vos parents peuvent laisser un avis et commentaire à chaud après chaque intervention.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *