Comment arrêter que la famille intervienne sans cesse ?

dreamstime_xs_13774123-300x300

Aidant attitude a décidé de vous faire partager tous les 15 jours des extraits de discussions entre aidants, tirés du forum internet Aidautonomie. Nous vous ferons ainsi partager une sélection d’échanges thématiques dans lesquels vous vous retrouverez peut-être !

Maria, auxiliaire de vie à domicile :

Comment arrêter que la famille intervienne sans cesse ?
Bonjour, je suis une auxiliaire de vie, je m’occupe d’une personne qui a un début d’Alzheimer sans doute, en tous cas elle perd un peu le sens des réalités. Sa famille l’appelle souvent, lui donne des conseils souvent différents, et je vois bien que cette personne est paniquée d’avoir tous ces conseils différents. Et puis ils lui demandent de prendre des décisions alors qu’elle n’a pas forcément toute sa tête.
Comment je peux leur dire d’arrêter de venir sans arrêt comme ça dire des choses différentes de ce que je dis ou ce que je fais ? Cela devient très difficile d’aider cette personne dans ces conditions. Je suis salariée d’une petite association d’aides à domicile, et bon, je les vois une fois par mois pour la paie, et ils ne savent pas quoi me répondre.

Retrouvez le fil de discussion qui a servi pour cet article.

Le commentaire de Michèle Guimelchain-Bonnet, psychologue clinicienne, fondatrice du café des aidants :

Ce récit pose plusieurs questions très différentes mais qui toutes concourent au sentiment de mal-être de Maria et de la dame chez qui elle travaille.

1) les « conseils » contradictoires sont toujours déstabilisants, pour tout le monde, à plus forte raison pour une personne qui a des problèmes de type Alzheimer. De plus cela montre que la famille de cette dame n’a pas eu l’occasion de discuter avec la dame, ni les différents membres entre eux, ni avec l’association qui a présenté l’auxiliaire de vie, de la situation réelle dans laquelle la personne dépendante se trouve.

2) un autre aspect de ce manque de cohérence est dans la contradiction entre ce que dit Maria à la dame et ce que lui dit sa famille. comment une vieille dame peut-elle s’y retrouver ?

3) enfin on peut se demander quel rôle a la direction de l’association qui emploie Maria.
Quand il y a, comme c’est le cas ici, tant d’incompréhension, la direction doit rencontrer la famille pour mettre les choses à plat et redéfinir les actions à mener. Il faut aussi indiquer clairement qu’une auxiliaire ne peut pas être empêchée dans son travail par des indications contradictoires.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *