Assistance à la manipulation, assistance relationnelle et assistance au déplacement, des sortes de robots d’assistance, il y en a plein. Se lever, marcher, manger ou encore saisir un objet, ils permettraient aux personnes déficientes d’effectuer à nouveau ces petits gestes de la vie quotidienne.

robot

Machine à laver, lave-vaisselle, aspirateur et tondeuse, depuis leur invention, les robots ont investi notre vie quotidienne. Et aujourd’hui, avec le «  vieillissement annoncé des populations et l’augmentation du nombre de personnes dépendantes  », c’est une autre forme de robot qui s’apprête à faire partie de notre quotidien, les robots d’assistance.

Assistance à la manipulation, assistance relationnelle et assistance au déplacement, des sortes de robots d’assistance, il y en a plein. Se lever, marcher, manger ou encore saisir un objet, ils permettraient aux personnes déficientes d’effectuer à nouveau ces petits gestes de la vie quotidienne.

Et en ce qui concerne l’aide à l’alimentation, les robots «  mono taches fixes  » permettent aux personnes «  habituellement dépendantes d’aides humaines  » de se nourrir seules et à la vitesse qu’elles souhaitent. Ces robots remplacent le geste que fait le bras pour se nourrir. Il saisit les aliments et les amènent à hauteur de la bouche de la personne dépendante. Pour le rythme, c’est elle qui choisit grâce aux différentes options du robot.

Exemple de robots «  mono taches fixes  »

ROBOTIQUE my spoon

«  My Spoon  »            
http://www.focalmeditech.nl/
Prix: 4300 € TTC (sans accessoire ni option)
Poids: 6 kg (sans accessoire)

 

ROBOTIQUE neater eater

« NEATER EATER Version 5 »
http://www.focalmeditech.nl/
Prix: 4300 € TTC (sans accessoire ni option)
Poids: 6 kg (sans accessoire)

 

Et dans les robots d’assistance à la manipulation, il n’y a pas qu’eux. Bras manipulateurs sur fauteuil roulant et neuroprothèses, le but est de donner à la personne âgée ou handicapée un peu d’indépendance. Ainsi, prendre un verre d’eau, lire, manger ou même ranger devient possible. Et en ce qui concerne les neuroprothèses, le concept est simple  : elles reproduisent le même mouvement que le membre et sont dotées de «  moteurs capables de stimuler le fonctionnement des muscles.

Anne-Laure Mignon

Enregistrer

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *