Christine, mère de Julien, épileptique sévère, et maman de deux autres enfants nous expose le véritable casse-tête pour trouver la formule convenant à l’ensemble de la famille pour les vacances d'été.

ete-2011-camping-car-058-11

Les vacances, une période toujours délicate pour concilier détente, découverte et vie de famille avec un enfant handicapé.
Christine, mère de Julien, épileptique sévère, et maman de deux autres enfants nous expose le véritable casse-tête pour trouver la formule convenant à l’ensemble de la famille.

« Nous avons tout essayé, mais certaines fois, il y a eu des moments difficiles. Il y a quelques années, nous avons loué un appartement à la mer, Julien s’ennuyait sur la plage et dormait. Il refusait de mettre les pieds dans l’eau, trop froide pour lui.

En 2008, nous avons échangé notre logement avec une maison en Italie. L’ensemble de la famille a été ravie par le dépaysement et Julien a apprécié les heures de voitures et les visites.

L’année suivante, nous avons décidé de l’envoyer en colonie acceptant quelques enfants handicapés. L’UFCV organise depuis de nombreuses années, ce type de colonie. Une préparation minutieuse et un entretien avec la directrice nous avaient rassurés. Mais quelle inquiétude, le jour où nous l’avons conduit à Carantec ? Finalement tout s’est bien déroulé.

L’an passé, nous sommes partis en camping-car dans la Drôme provençale. Cela a été une véritable révélation et un bonheur permanent pour Julien. Toute la famille a bénéficié de cette joie communicative. Le camping-car, placé dans les fermes adhérentes à France Passion, permettait une intimité, de grands espaces et des échanges sympathiques avec les cultivateurs.

Cette année, nous choisissons de partir en montagne avec des amis. Pauline et Antonin pourrons faire de l’escalade et des randonnées. Julien va être content de profiter des thermes de Mônétier les Bains à 37°. Grâce à la présence des amis, nous alternerons les randonnées avec mon mari, et nous découvrirons les belles balades des Hautes Alpes.

Enfin, Julien rentre au foyer le 17 août. Nous partirons, Pierre et moi, une semaine en Grèce pour nous relaxer et nous détendre sans la surveillance permanente de notre grand fils.

A connaître : info vacances APAJH

Et vous, quelle formule avez-vous mis en place pour les vacances de toute la famille avec votre enfant handicapé ? Ecrivez-nous pour développer ensemble une bourse d’idées vacances.

Propos recueillis par Danièle Mouthuy auprès de son amie Christine

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *