Selon une enquête de la Fondation de France en juin dernier, 24% des plus de 75 ans vivraient un isolement profond, contre 10% en 2010. En cause l’effritement des liens familiaux et… le handicap.

http://www.dreamstime.com/stock-photography-helping-new-computer-image20918472

Selon une enquête de la Fondation de France en juin dernier, 24% des plus de 75 ans vivraient un isolement profond, contre 10% en 2010. En cause l’effritement des liens familiaux et… le handicap. Face à l’augmentation de ces chiffres, certains commencent à réagir et mettent en avant l’informatique pour lutter contre la solitude.

Fer de lance de cette lutte, l’association « garder le contact », fondée en 2009 par François Chausson. Son idée ? Permettre à tous d’utiliser les nouveaux moyens de communication. Selon l’association, trop de gens, en particulier les personnes en situation de handicap et les personnes âgées, ne savent pas ou ont du mal à utiliser les nouvelles technologies Et si internet ne remplace pas les relations humaines, il est devenu indispensable pour les entretenir et ne pas s’enfoncer dans la solitude.

Un interface clarifié et simplifié

La solution est donc de faciliter la navigation, via un logiciel (entièrement gratuit) du nom de « Isi-PC » fonctionnant sur tout système d’exploitation. Ce logiciel clarifie l’interface, la rend plus accessible et lisible, et donc plus aisément utilisable. Mieux encore, sa facilité d’accès permettrait de faire naître des vocations parmi les utilisateurs. Certains seraient même prêts ensuite à essayer « le vrai » internet. Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver des formations informatiques correctes. Et si la majorité des mairies en proposent, elle concernent quasi exclusivement des personnes valides. Et malgré l’existence de sites comme e-accessibility, mettant à disposition des tutoriels vidéos afin de rendre le web plus accessible, les progrès restent donc assez maigres.

Le prix à payer

Ces interfaces particulières présentent donc une véritable piste pour l’avenir. Avec des outils et logiciels adaptés, une personne en situation de handicap peut utiliser l’ordinateur de manière efficace et interagir plus aisément avec ses amis ou sa famille.
Adysco, par exemple, vend des outils facilitant la prise en main de l’ordinateur, allant de la trackball (qui permet de contrôler la souris sans avoir à bouger sa main ou le bras) à l’iriscom (avec lequel on peut contrôler l’ordinateur par les yeux, parfait pour les paralysés ne pouvant se servir d’une souris) en passant par la création de documents Word par le son de la voix. On trouve également d’autres sites comme Cimis ou association idée qui vendent des objets similaires. Mais la plupart de ces produits restent chers. Il s’agit donc pour le moment d’un investissement réel, qui ne doit pas être pris à la légère.

François TASSAIN

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *