La ministre Michèle Delaunay s'appuie sur les associations et la CNSA pour lancer des actions concrètes de terrain en faveur des aidants

Aidants-familiaux

Le jeudi 13 mars, s’est tenue une réunion au ministère des affaires sociales et de la santé en présence de Michèle Delaunay et des représentants de la CNSA (Caisse Nationale de solidarité pour l’Autonomie) afin de restituer les conclusions des précédentes réunions de concertation sur le projet de loi sur l’autonomie des personnes âgées.

La CNSA a été missionnée pour travailler sur plusieurs sujets très concrets issus des précédentes réunions d’échanges avec les associations et partenaires sociaux :

– améliorer le repérage et l’information des proches aidants avec la création d’un portail d’informations en ligne
– accompagner le développement des lieux et groupes de paroles
– faciliter le répit
– améliorer la conciliation entre vie professionnelle et vie d’aidant
– instruire et répondre au besoin de santé des aidants
– confier aux départements une compétence spécifique

La CNSA lance dès maintenant des missions d’évaluation sur ces actions à mener en appui sur l’expertise des associations.
Ces chantiers à mettre en œuvre début 2015 peuvent être lancés sans attendre.

La majorité des associations présentes à cette réunion ont exprimé leur soutien et satisfaction par rapport aux actions lancées par la Ministre.

Pierre DENIS

10 Commentaires

  1. Je découvre cet article que j'ai trouvé sur le forum de aidautonomie et je me permets de vous féliciter pour être la première association à dire ce qui s'est passé à cette réunion du 13 mars, soit JUSTE hier. Maintenant, avec tout le respect que je dois aux bonnes volontés des associations, et leur temps qui est forcément compté, je m'interroge sur ce que votre association et les autres associations qui sont présentes peuvent réellement influer sur les travaux de la CNSA. J'ai écrit récemment avec un ami une mise en garde sur la loi et la réalité qui peut être décevante quand elle sera mise en place, et si vous avez la lettre de mission que la ministre a signifiée à la CNSA, je vous invite fortement à en faire part sur votre site afin que tous les aidants puissent en profiter et le cas échéant apporter leurs propres suggestions.
    A vous lire.

  2. Dommage que tous ces grands représentants des aidants ne parlent jamais des forums d'échanges sur internet. Je comprends pas pourquoi. J'ai rien contre les groupes de paroles, bien sur, c'est utile, mais à la fin de l'année, à part les 7 personnes X 10 mois qui ont pu y participer, ca fait 70 personnes qui peuvent aller mieux, mais il y a 3 millions d'aidants qui ont besoin de vider leur sac. Les forums entre aidants sont une bonne manière de toucher des centaines de milliers d'aidants, alors pourquoi toutes ces grandes organisations qui disent représenter les aidants, elles proposent pas de forums ou ne les mettent pas en avant quand elles en ont un ?
    Faites un forum d'aidants sur la santé des aidants, vous verrez, vous aurez des centaines et des centaines de suggestions pratico-pratiques :)

    • Le sujet des forums a été plusieurs fois mis en avant comme moyen de partage et d'échanges privilégié pour les aidants.
      Dans le document fourni au ministère par Aidant attitude sur des propositions concrètes, les forums sont mis en avant comme moyen de communication a développer.
      Le fait de mettre en place un forum sur la santé des aidants est une excellente idée. Encore faut-il avoir les moyens et le temps d'animer un forum. C'est la raison pour laquelle Aidant attitude ne l'a pas fait jusqu'à présent.
      Pour suivre votre excellente idée Aidant attitude va donc ouvrir dans les jours qui viennent un forum sur la santé des aidants.
      Pourriez vous l'animer et diffuser cette information auprès d'autres aidants quand le forum sera ouvert ?

      Pierre Denis

  3. J'aimerais bien savoir ce que les associations d'aidants pourront faire comprendre aux DRH des entreprises qui n'ont absolument pas envie de faire quoique ce soit pour leurs employés qui sont aussi aidants ???
    A mon avis, sur les 8 millions d'aidants, il y en a 4 qui sont automatiquement délaissés parce que les DRH n'ont qu'un profond ennui ou mépris pour les aidants qui sont des empêcheurs de tourner en rond et des désorganisateurs... Je parle d'expérience avec ma DRH. Ils ne font rien pour mous aider, ils se retranchent derrière la loi.
    Et quand c'est le RSE qui se met à mettre des "aides aux aidants" comme ils les appellent, c'est juste risible à en pleurer de rage.
    Si vous avez le moyen de nous aider face aux DRH, je suis ouverte à vos conseils. Je n'ai pas cherché sur votre site et peut-être il y a quelque chose qui est écrit dessus , et dans ce cas, je suis désolée de vous perdre du temps.

  4. La Ligue contre le cancer de Gironde propose un accompagnement à domicile pour les aidants. Grace à une subvention de l'Institut National du Cancer et de la CARSAT Aquitaine, des activités de confort et de bien-être permettent au proche de s'octroyer un temps de ressourcement personnel. Art-thérapie, sophrologie,socio-esthétique...
    N'hésitez pas à vous renseigner au 05 56 33 22 50

    • je vais donner l'adresse à une de mes grandes amies qui est à Bordeaux et qui rame pas mal, ses deux parents ont le cancer et sont en déni.
      Un grand merci :)

  5. en réponse à Emiie.
    vous avez raison, le groupe que j'anime ne touche pas assez de personnes vu les besoins, mais il existe de nombreux autres groupes de parole, organisés par certains services hospitaliers, par des associations et il existe aussi une émission de radio,"la parole aux aidants" tous les vendredis de 12 à
    13 h, Radio Vivre fm 93,9 en région Ile de France, que vous pouvez écouter sur votre ordinateur depuis la France entière. c'est une aide pour tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

    • Oh oui, je connais bien votre émission sur vivrefm, vous aviez en plus une fois donné un énorme coup de main à une autre amie, Clara, et elle avait témoigné sur votre émission, c'était l'année derniere à peu près à cette époque je crois.
      J'écoute votre émission de temps en temps, c'est vrai que ca aide :)
      Bises!

    • vous avez raison de vouloir protéger les aidants mais je ne suis pas sûre que la loi soit le meilleur outil.
      Par contre, si chacun d'entre nous, et en particulier tous les professionnels du soin, encourage les aidants de leur entourage à participer à des groupes de parole ou même à parler à un psychologue de leurs difficultés ou simplement de leurs émotions, ces aidants se sentiront soutenus et "tiendront" plus longtemps, en meilleure santé.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont signalés par des *